superpit

Kalgoorlie-Boulder : Golden Mile et SuperPit

Une mission de quelques semaines m’amène en Australie Occidentale, du cote des Goldfields ou se situe également la principale province nickélifère du pays. Depuis Perth, vers l’Est le paysage se fait rapidement très sec. La plaine est parsemée de lacs salés  puis d’innombrables open-pits apparaissent, enfin on arrive sur une tache de verdure: la ville de Kalgoorlie.kalgoorlie2

kalgoorlie6

kalgoorlie3

Plus que n’importe quelle ville en Australie, Kalgoorlie-Boulder ne vit que pour et par la mine. Il est vrai qu’on est en Western Australia mais aujourd’hui encore il se dégage une certaine ambiance far-west de ce lieu. Même si les saloons ont laissé place à d’innombrables bars, les mineurs viennent toujours y flamber une partie de leur paye sous l’oeil des skimpies. La bière fraîche coule à flot dans le désert, l’eau douce également, acheminée depuis Perth par une pipeline de 563 km construite dès 1903.

kalgoorlie4

Sur Hannan street, au fronton du Palace Hotel défilent en continu les cours de l’or et du nickel côtés au London Metal Exchange. Il faut dire que cette région des Goldfields située au Sud-Ouest du craton de Yilgarn vit depuis des années au rythme du cours de ces deux métaux. Et avec l’once d’or autour des 500 dollars, en ce moment l’économie de la région surfe sur la crête de la vague. Tous les lundi matin de nombreux employés reviennent de leur week-end en Airbus : les vols Perth-Kalgoorlie sont bondés. La main d’œuvre qualifiée se faisant rare on n’hésite plus à faire appel aux ingénieurs et techniciens basés dans la capitale via d’alléchants contrats FIFO (‘fly in – fly out’).

Depuis Leonora au Nord jusqu’à Norseman au Sud, sur plus de 300 km, la terre rouge a été explorée dans tous les sens, mais inutile d’aller bien loin pour trouver l’origine de toute cette effervescence : immédiatement à la sortie de Boulder se trouve le Golden Mile. Cette zone a longtemps été réputée comme étant le mile de terrain la plus riche en or au monde. Découvert en 1893 par le prospecteur Paddy Hannan le Golden Mile a rapidement été transformé en un patchwork de minuscule concessions parsemées de dizaines de puits. Une ville s’est naturellement établie en bordure de cet eldorado.

kalgoorlie5


Aujourd’hui les dernières miettes laissées par cette exploitation souterraine sont récupérées par des dumpers de 200 t façonnant une exploitation à ciel ouvert immense : le Super Pit. Il mesure actuellement 3 km de long, 1,5 km de large et 300 m de profondeur mais devrait à terme atteindre 600m !

super pit11

super pit14

Ce contenu a été publié dans Australie, Echos de prospection, avec comme mot(s)-clef(s) , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>