Gillardite

Nickel en Western Australia : des sulfures aux latérites

Découvert en 1966, le nickel va fournir un nouvel atout à l’industrie minière de la région.
Les premiers gisements de nickel sulfuré sont reconnus autour du dôme de Kambalda puis plus au Nord dans les régions de Laverton et Leinster. Il s’agit de gisements liés aux komatiite.

A 80 kilomètres au sud de Kalgoorlie se trouve la cité minière de Kambalda qui avec seulement 4000 habitants est tout de même considérée comme la capitale du nickel australien.
En se dirigeant un peu plus au Sud vers Wiedgiemooltha se situent plusieurs petits gisements sulfurés.

Parmi ceux-ci le 132N Deposit a acquis une réputation mondiale d’un point de vue minéralogique. L’altération supergène de ce gisement a en effet fourni une importante paragénèse de secondaires du nickel dont de nombreuse espèces rares.

La découverte du gossan nickélifère par la société Inco remonte à 1968. Le titre minier fut racheté par WMC en 1981 puis l’exploration par sondages permit de localiser une lentille sulfurée exploitée à ciel ouvert au début des années 90.

Une fois l’exploitation proprement dite du nickel terminée, en 1997 un stock de gaspéite a été constitué pour alimenter le marché lapidaire américain.

Un dernier épilogue à l’exploitation de gisement semble se profiler. Effectivement lors de notre visite une campagne de sondage venait de se terminer pour tester l’extension du gisement autour du pit. Ces travaux sont entrepris par une compagnie junior de Perth: Titan Resources. D’après le communiqué de presse de la société publié suite à cette campagne, de bonnes intersections de sulfures ont été rencontrées et les résultats sont assez encourageant pour une possible reprise de l’exploitation. Du matériel frais pourrait donc voir le jour prochainement.

En attendant, malgré le fait qu’un gros stock de gaspeite soit parti aux USA, il reste encore de très beaux blocs minéralisés en espèces intéressantes à l’entrée de la mine.
Voici les principaux minéraux secondaires nickélifères rencontrés sur ce gisement: gaspéitegillarditehydrohonessiteglaukosphaéritekambaldaitenépouitewidgiemoolthalite.

Les sulfures sont essentiellement pyrrhotite et pentlandite avec pyrite et chalcopyrite accessoires.

Les gisements sulfurés constituent une concentration exceptionnelle de nickel mais sont de relative petite taille. Cependant la roche hôte ultrabasique (komatiite), si elle est altérée sous le climat tropical peut donner des profils latéritiques enrichis en nickel susceptibles d’être exploités. Alors que ces gisements représentent 70% des ressources mondiales, leur part dans la production n’est encore que de 30%. Les teneurs ne sont pas aussi élevées que celles des gisements sulfurés, mais les volumes de minerai sont considérables et proches de la surface donc facilement exploitables. C’est essentiellement la problématique du traitement métallurgique de ces latérites qui explique qu’elles n’aient pas été exploitées plus tôt.

Les gisements latéritiques de Cawse, Bulong et Murrin Murrin ont été mis en exploitation à la fin des années 90. Ces projets hydrométallurgiques de 1ère génération ont eu des succès très mitigés et quelques années plus tard ceux encore en exploitation ont beaucoup de mal à atteindre leur production nominale. Parallélement de nouveaux projets de seconde génération sont en cours de développement, le plus important étant celui de Ravensthorpe, mené par BHP-Billiton. D’autre part plusieurs zones autour de Kalgoorlie sont actuellement en cours d’exploration pour chiffrer de nouvelles ressources.

Sur les hauteurs de Kambalda.

Sur les hauteurs de Kambalda.

C'est délavé, dommage je n'arrive pas bien à lire...

Un vieux panneau délavé, dommage je n’arrive pas bien à lire…

Le pit... ou il ne reste rien de la zone oxydée.

Le pit… ou il ne reste rien de la zone oxydée.

Bloc typique a veine de gaspeite recoupant la tremolite

Bloc typique à réseau de veines de gaspéite recoupant la trémolite

Un autre, plus interessant, geodique, et la gillardite en plus

Un autre, plus intéressant, géodique, gillardite en prime.

Au Nord de Kalgoorlie, la prospection continue

Au Nord de Kalgoorlie, la prospection continue

Ce contenu a été publié dans Australie, Echos de prospection, Non classé, avec comme mot(s)-clef(s) , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>