Guinea-gold_IMGP070015

Campagne d’hivernage

Après quelques jours passés à visiter le permis et à intégrer le contexte géologique, les choses sérieuses commencent. Une vaste campagne d’exploration est planifiée et les premiers forages destructifs doivent commencer dans la foulée. Début juillet, les conditions d’accès ne sont pourtant pas optimales, car on est encore en plein hivernage, autrement dit la saison des pluies. Le quart Sud Est du permis par exemple est totalement inaccessible pour toute la saison à cause d’un gros marigot en crue. Ailleurs, seuls les flancs et les bordures des plateaux cuirassés sont accessibles car partout ailleurs les sols loessiques très fins déposés par l’harmattan sont transformés en de véritables bourbiers durant l’hivernage.

Pour faciliter le démarrage on va donc choisir des cibles relativement proches du camp. Mais étant donné le rythme très soutenu des forages on devra peu à peu s’éloigner de plus en plus, aidés en ce sens par la fin de la saison des pluies. Les équipes volantes sont envoyées en repérage sur les zones les plus reculées. Sans surprises les véhicules vont souffrir durant ces missions, avec plusieurs land cruiser bloqués dans des bourbiers.

Les conditions climatiques ne sont pas les seules difficultés rencontrées par nos équipes lors des ouvertures d’accès dans la savane. La réfection des pistes au bulldozer commence avec les dernières pluies de la saison. La traversé des villages avec le bulldozer est souvent problématique. Chaque villageois voudrait en effet voir la route passer devant sa case: de longs palabres assez ubuesques en perspectives. Mais c’est au duti, le chef de village, de trancher sur ces questions. Pour nous l’essentiel est de pouvoir accéder a nos cibles avec l’accord des autorités locales, dommage que ce ne soit pas vraiment fait selon notre logique qui voudrait minimiser les impacts. Au final le bulldozer devra ‘pousser’ quelques cases pour élargir les chemins déjà en place; pour certains c’est préférable à une déviation qui épargnerait les constructions mais qui, fatalement, serait plus eloignée des maisons des notables du village.

Blurp...

Blurp…

et reblurp 50m plus loin...

et reblurp 50m plus loin…

A défaut du bull, mais ce n'est pas l'outil idéal....

Préparation des accès et plateformes de forage. A défaut du bull, mais ce n’est pas l’outil idéal….

Ce contenu a été publié dans Echos de prospection, Guinée, avec comme mot(s)-clef(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>