Prospection minéralogique – l’utilité des calicots et du fichier ‘visites de terrain’

Les amateurs de minéraux se doivent de bien répertorier leur collection dans un tableur ou une base de données plus ou moins complexe. En tant que ‘géologue récoltant’, un fichier est selon moi encore plus important que le catalogue de collection. Il s’agit du fichier ‘visites de terrain’.

Ce fichier va nous servir à compiler toutes les données de terrain intéressantes et surtout à affecter un numéro à chaque point d’échantillonnage au sein d’un même lieu de récolte.

En effet les collectionneurs régionalistes se rendent souvent plusieurs dizaines de fois sur le même gite, mais ces sites sont parfois étendus et enregistrer la toponymie précise du lieu et la date ne suffit pas toujours pour avoir une bonne traçabilité des échantillons. Le GPS est là pour nous aider, mais encore faut-il noter de manière méthodique ces informations.

Nous allons en fait enregistrer les données de terrain sur le modèle de ce qui est fait en prospection minière en phase d’échantillonnage de surface. Pour s’y retrouver plus facilement, il est conseillé de travailler avec un tableur qui sera le complément du carnet de terrain.

Dans le détail voici comment je procède sur le terrain : les blocs minéralisés ne sont pas mis directement en vrac dans le sac à dos. J’ai en fait plusieurs sacs qui vont me servir à individualiser les échantillons prélevés sur les différents points de récolte. J’utilise des sacs en tissus – calicots – qui contrairement aux sacs plastiques les plus solide ont l’avantage de ne pas se déchirer au contact des morceaux de roches tranchants. L’écriture au marqueur est également plus durable sur du tissu.

Les calicots résistent aux pires épreuves - sur le point 2012-047, Maroc

Les calicots résistent aux pires épreuves – au Maroc, sur le point 2012-047

Il n’y a pas de règle de taille concernant la définition du point de récolte, tout dépendra de la configuration du site. Dans le cas de mines avec plusieurs tas de haldes par exemple, chaque tas peut être un point d’échantillonnage différent. En phase de reconnaissance il est fréquent d’utiliser une dizaine de calicots sur un même site.

Un numéro est inscrit sur le calicot pour chaque point d’échantillonnage. Pour les retrouver plus facilement vous pouvez aussi inscrire le numéro sur un ruban plastique coloré, et éventuellement insérer dans le calicot une étiquette en aluminium sur laquelle est gravé le numéro.

Calicots2

La structure de numéro peut être plus ou moins complexe. Mais autant rester simple, de mon côté j’ai opté pour l’année de la récolte suivie d’un numéro séquentiel à trois chiffres AAAA-NNN (2012-014 par exemple).

Pour être sûr de toujours savoir où ils en sont dans leur numérotation, les plus consciencieux peuvent même se confectionner un carnet pré-numéroté dans lequel ils pourront noter comme informations au moins la date, le lieu de la récolte, et les coordonnées GPS.

Une fois rentré à la maison les calicots seront rangés dans l’ordre sur des étagères ou bien dans des boites.

Calicots1

Il arrive assez souvent que je pioche dans les calicots pour trimer seulement une partie de la récolte. Selon la richesse des blocs une plus ou moins grande partie sera exploitée pour être mise en boite. Il me reste donc quasiment toujours un reliquat de blocs, car je ne jette que les morceaux réduits à la taille minimale confirmant qu’ils sont bien stériles.

Cette procédure de récolte et de numérotation séquentielle va nous permettre une traçabilité parfaite de l’échantillon, depuis le terrain jusqu’à la boite de collection. Ainsi, quelques mois ou années plus tard, si après analyse un nouveau minéral est découvert dans une boite on pourra retrouver beaucoup plus facilement son lieu d’origine exact, le contexte de la récolte et éventuellement les reliquats de blocs.

Pour finir voici les champs que je  renseigne dans mon tableur pour chaque point visité.

Localité

Dept.

Pays

Lat

Long

UTM_datum

UTM_E

UTM_N

Date visite

Type

Substances

Substance majeure

Photos

Echantillonnage

Commentaire

Ce contenu a été publié dans Articles, avec comme mot(s)-clef(s) , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>